Etre heureuse c’est être une musulmane positive, mais comment ?

 

Etre une musulmane positive peut paraître impossible pour certaines. Ces personnes toujours souriantes et positives ont l’air d’être des personnes n’ayant pas de réels problèmes et pourtant nul ne sait ce que peut traverser notre voisin. Etre positive ne veut pas dire : être tout le temps heureuse, vivre comme dans un conte de fée. C’est seulement accepter la vie tel qu’elle est et toujours voir le bon côté des choses ; tout en ayant nos moments de doutes et d’anxiété ce qui est parfaitement humain. Et justement être croyante nous permet de l’être quoi qu’il arrive.

Rappelez-vous de ce qu’a dit le prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui)

«

L’affaire du croyant est étonnante, tout ce qui lui arrive est un bien pour lui. S’il lui arrive une chose qui le réjouit et qu’il remercie, c’est un bien pour lui ; Et s’il lui arrive un mal et qu’il patiente, c’est un bien pour lui. Et ceci n’est possible que pour le croyant !

» [ Rapporté par Mouslim ]

Mais pour cela, il faut aussi faire attention à nos pensées qui sont souvent négatives

1. Changez la vision de votre vie en changeant vos pensées

« Vous ne voyez pas le monde tel qu’il est : vous le voyez tel que vous croyez qu’il est. Vous ne vous voyez pas tel que vous êtes : vous vous voyez tel que vous croyez que vous êtes.

Si vous avez une mauvaise opinion de vous, vous deviendrez ce que vous pensez être. »

Ces pensées peuvent nous gâcher la vie. Si nos pensées ne sont pas bonnes, toute notre vie peut en être influencée même si nous avons tout pour être heureux.

Je ne vous apprends rien si je vous dis que se comparer aux autres ne sert à rien. Chacun est différent, chacun de nous a ses propres talents, ses propres facilités, épreuves… Ces mauvaises pensées viennent souvent d’une mauvaise opinion que l’on a de nous-même, qui nous empêchent de voir toutes ces qualités.

Demandez à des enfants ce qu’ils veulent devenir, accomplir dans la vie. « Je veux être docteur et sauver le monde entier » « Je veux être astronaute » leurs réponses restent spontané puisqu’ils n’ont pas encore été contaminé par toutes les pensées de démotivation auxquelles on fait face. Elles peuvent provenir de la société, de notre famille ou surtout d’un manque de confiance en nous-même. Et un de nos objectifs doit être de ne pas être affecté par ces déclencheur de démotivation. Ce n’est pas parce que notre entourage est négatif que nous devons l’être aussi.

Ne sous-estimez pas l’influence que peuvent avoir ces pensées, surtout celles qui vous rabaissent « Je ne suis pas assez bien » « Je ne suis pas assez intelligente » « Je n’y arriverais jamais ». A votre avis, quel impact auront ces mots  dans votre esprit ?

2. Accepter son destin

Les mauvais événements ne déterminent pas mon futur ni ma personne tout comme l’échec, même si elles sont plusieurs, ne fait pas de moi une perdante. Peu importe ce qu’il m’arrive, j’accepte mon décret et vais de l’avant. Une vie sans épreuves voudrait dire une vie sans leçons et pourtant on a besoin de tomber pour mieux se relever, apprendre de ses erreurs et s’améliorer, évoluer. Tu n’as pas eu ton permis ? Tu l’auras la prochaine fois -si Allah le veut- t‘inquiètes pas. Les erreurs que t’auras fait pendant ton examen te permettra d’être plus attentif la prochaine fois (je parle en connaissance de causes #TeamB4).
T’as des problèmes d’argent et ne sait pas comment tu vas finir tes fins de mois ? Le rizq [i] vient d’Allah, fait les causes et ait confiance en Lui, cette épreuve renforcera ta foi et t’apprendra la patience.

Je sais que c’est facile à dire mais pas à faire, mais pourquoi toujours vouloir la facilité ? Tomber dans la facilité serait déprimer et se faire un sang d’encre alors qu’au fond on n’y peut rien. Je ne veux pas dire qu’on a jamais le droit de se plaindre, mais ayant le choix, pourquoi pas travailler sur notre façon de penser et voir les bons côtés des choses et enfin aller de l’avant. Après tout on a besoin d’avoir fait face à l’échec pour mieux savourer sa victoire , parfois l’échec devient même le seul moyen d’accéder à la victoire.

3. Soyez maître de vos monologues

Comme je l’ai déjà dit dans l’article concernant les waswas, rien de mieux que de les stopper dès qu’elles vous traversent l’esprit et de les remplacer par des pensées positives. Ne regardez plus la difficulté mais plutôt l’opportunité, ne regardez plus vos lacunes mais plutôt votre force. Les pensées qui commencent par « Je n’y arriverais pas » « Je suis pas assez bien pour… » Next. C’est normal d’avoir des doutes, mais n’en faites pas une affirmation. Oui vous pouvez réussir vos études si elles vous tiennent à cœur ! Oui vous pouvez perdre du poids si tel est votre objectif !Oui, je le vaux bien (eh L’Oréal, sponsorisez-moi non ?).

Changer vos monologues vous aidera aussi à changer le regard que vous avez de vous-même et devenir plus confiant. Ça pourrait même vous ouvrir des portes que vous n’aviez même pas soupçonnés. Cette bonne énergie vous aidera à affronter les plus grandes épreuves -avec l’aide d’Allah-. Dès le matin, rappelez-vous de votre objectif : être meilleur qu’hier. Ne vous mettez pas trop la pression, on ne pourra jamais atteindre la perfection. Par exemple (pour les oumiii) vous pensez que vous n’êtes pas une assez bonne maman ? Qui vous l’a dit ?Votre enfant ? Pourquoi pas être une parfaite maman à votre façon ? Le fait d’essayer mal grès toutes les défaites et de corriger vos fautes passés est ce qui vous rends meilleur.

 

4. Soyez toujours reconnaissant

Ne cessez pas d’énumérer les choses pour lesquels vous êtes reconnaissant. Essayez de le faire à chaque fois que vous êtes au plus bas, ça vous aidera à relativiser. Petite anecdote : On m’a volé mon smartphone (samsung galaxy s5 tout neuf, oh beloved, je ne t’oublie pas), j’ai rater mon permis plusieurs fois, j’étais obligée d’aller à la fac et je détestais ce que je faisais sans compter les problèmes familiaux BREF. Une fois dans les transports je me suis forcée à écrire toutes les choses pour lesquelles  je suis reconnaissante (et la liste est teeeeeeeeellement longue) et à chaque fois que j’étais un peu déprimé je relisais cette liste et la continuais. Vous n’imaginez pas à quel point ça change votre état d’esprit. On est parfois tellement préoccupée par nos problèmes qu’on en oublie nos bienfaits.


Comment s’attendre à ce qu’Allah nous donne encore et encore, quand on ne prend même pas le temps de le remercier pour ce qu’on a déjà ?

Essayez d’être satisfait de ce que vous avez, cela vous permettra de mieux accueillir les belles choses à venir.

5. Soyez une source de bonne énergie

Etre bien entourée est essentielle, ne vous encombrez pas avec des gens qui vous rabaissent, ne cessent de se plaindre ou vous tirent vers le bas. Que ça fasse 10 ans ou 6 mois que vous les connaissez, vous n’êtes en aucun cas obligé de rester à leurs côtés si leurs compagnies ne vous apportent que du mal. Si vous ne pouvez pas vous en éloigner car ce sont vos proches et vous tenez à eux soyez leurs sources de bonne énergie. Reprenez-les quand ils se rabaissent ou VOUS rabaissent ; reprenez-les quand ils critiquent vos faits et gestes et vous disent que vous ne pouvez pas y arriver et surtout reprenez les lorsque ils parlent d’eux-mêmes et de leurs vies de façon négative.

Surtout lorsque vous tenez à ces personnes. Quoi de mieux qu’une amie, une sœur qui vous tire vers le haut ? Quoi de mieux que partager ses micro-conseils avec la personne à laquelle on tient pour l’aider à se sentir mieux ? Personnellement à chaque fois que je conseille une amie, je me conseille moi-même. Le discours positif que vous tiendrez aux autres aura directement un impact positif sur vous. Vous me direz « mais Oumi, on a tous nos personnalités différentes, et être Madame Bonheur c’est pas moi ». Mais je ne vous demande pas de changer, je vous conseille seulement de vous améliorer pour VOUS. Votre objectif n’est pas de devenir celle qui sourit tout le temps pour tout et n’importe quoi, mais celle qui n’est pas atteinte par le mal qui vous entoure. Le but est que vous deveniez celle qui réussit à contribuer au bonheur de vos proches juste par votre façon de penser, à contribuer au bonheur du monde en étant vous-même.

 

6. N’attendez rien de personne

Pourquoi pas faire confiance aux gens qui le méritent ? A ceux pour qui on compte autant qu’ils comptent pour nous, tout en donnant à ceux qui semblent le mériter. Si les personnes qu’on estime nous blessent, apprenons de cette erreur et allons de l’avant.

Ça doit être mon côté solitaire et mon côté un peu misanthrope qui parle mais j’aime soutenir le fait qu’on doit donner sans rien attendre en retour. Faites abstraction des mauvaises personnes qui vous entourent et n’attendez rien de personne. Donnez-vous pour avoir quelque chose en retour ou donnez-vous parce que vous êtes tout simplement quelqu’un de généreux ? Aimez-vous par amour ou pour vous faire aimer ? Agissez seulement comme une bonne personne, Allah vous le rendra soyez en sûr. Le monde a beau être contre vous, faites ce que vous avez à faire tout en sachant c’est le regard du Seigneur des Mondes vous importe qui vous importe le plus.

 

7. Votre meilleure amie c’est vous !

Prenez votre propre personne comme meilleur ami avant n’importe qui.
Oui je sais « Bah Alors Oumi, c’est le conseille le plus nul que tu nous ai donné ». Ah mais j’aurais même dû le mettre en premier ! Ne dépendez de personne mentalement parlant ! Soyez la première à vous féliciter lorsque vous réussissez, la première à être à l’écoute de vos pensées, la première à vous blâmer (avec modération) lorsque vous régressez et à vous dire que vous êtes belles lorsque vous vous regardez dans le miroir (sans devenir orgueilleuse et hautaine, juste milieu ok ?).


Ne dépendez de rien ni de personne [*] pour être heureuse, pour rire, pour avoir une opinion, pour avoir des objectifs. Ayez un bon entourage, appuyez-vous sur eux mais le but est de pouvoir être heureuse même lorsque ils ne seront pas là. Ayez des objectifs que vous voulez accomplir : ça vous aidera à avoir une raison de plus de vous lever tous les matins et d’être productif, accomplissez des choses. Atteindre vos objectifs vous aidera à vous dire que la réussite n’appartient pas qu’aux autres, que vous le valez bien (L’Oréal j’suis généreuse là…) et que la vie est plus belle quand vous êtes heureuse !

Et vous, quelles sont les choses vous aidant à positiver ? Cette article vous a t-il aider ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !


[i]
La subsistance

[*]
hors mis l’islam bien sûr qui est tout un mode de vie

 

ailevetoi
Musulmane. Compréhensive. Ambitieuse. Curieuse. Passionnée. Oumi Salam est mon prénom de naissance. Loin d'être mère de la paix, j'espère tout de même vous donner les clés pour avoir la paix intérieur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ