Un Avant-Goût De La Hijra…

A quoi ça ressemble de faire la Hijra quand on est française ?

hijra

Pour ma part, l’une des choses qui m’est le plus difficile à affronter au quotidien en tant que sœur ayant grandi en France c’est bien ce sentiment de devoir déconstruire pour reconstruire de nouveau. Je m’explique n’ayant pas grandi dans un pays musulman et n’ayant pas grandi non plus dans une famille sur la sounnah j’ai l’impression que ma vie toute entière a été construite sur de mauvaises fondations que je lutte jour après jour jour afin de déconstruire et reconstruire. Je dois réformer ma façon de penser, de réfléchir, de me comporter, de parler, mon entourage et mes fréquentations et j’en passe. Accepter certaines lois d’Allah et les appliquer dans ma vie est bien souvent un parcours du combattant et tout un djihad. Cela est peut être commun à certains musulmans ayant grandis dans des pays musulmans mais eux n’ont pas à lutter contre les idées de koufr, de féminisme et d’autres idées contraires à l’islam qui parfois leur traversent l’esprit, résultat de ces longues années passées sur les bancs de l’école républicaine.

Alors en arrivant ici dans un pays musulman cela m’a encore plus conforté dans mon idée que l’on est le fruit de notre éducation, de l’environnement dans lequel on vit (mais attention cela n’est pas une fatalité et ne signifie que l’on ne pourra jamais devenir une bonne servante d’Allah et se débarrasser de tout ce poison, il nous faudra juste travailler plus). Laissez moi vous raconter une anecdote qui m’est souvent arrivée en étant ici. Vivant en Jordanie je suis souvent amenée à décrire notre situation en France et ce que nous musulmans vivons dans ce cher pays qu’est la France. On en vient souvient à parler du voile. C’est souvent les mêmes discussions : tout d’abord il y a deux types de personne.

Celles qui m’envient lorsque je dis que je vis en France et celles qui ont plus ou moins entendues parler des difficultés que l’on rencontre et sont curieuses de savoir ce qu’il en est mais dans les deux cas la conversation finit toujours à peu près comme cela :

« Et comment ça se passe en France avec le voile ?

_ Alors, en ce qui concerne le niqab il est interdit de manière générale. Et pour le voile laissant apparaître le visage eh bien il est interdit dans les écoles et également dans de nombreux lieux de travail mais autorisé à l’université.

_ ( là il faut imaginer le regard de ces sœurs lol) Sérieusement ? Mais pourquoi ? Mais c’est quoi ce pays pourquoi est-ce que vous y restez ? Pourquoi vous ne retournez pas dans votre pays d’origine avec ta famille ? (bonne question qu’Allah nous facilite la hijra)

_ C’est la loi française …

_ Mais comment tu faisais toi ? En France tu portes le voile non ?

_ ( raclement de gorge, comment expliquer à des musulmans vivant dans un pays musulman que tu es née musulmane mais que le voile … et que donc cette hsitoire de voile ne t’as dérangé que tardivement dans ta vie) Bah, en fait euh … j’ai commencé à porter de voile lors de ma dernière année de lycée, j’avais 17 ans … (étape encore plus dure : leur expliquer que tu te soumettais à cette loi et que donc tu retirais également ton voile) … et j’étais « obligée » de l’enlever si je voulais entrer dans l’établissement.

_ …

_ …

_ … bon ça va il n’y a dans de garçons avec vous, les établissements ne sont pas mixtes ( en Jordanie la plupart des établissements sont mixtes jusqu’au CM1 puis aurevoir la mixité puis re-bonjour la mixité à l’université)

_ ( bon je vous avoue que dans ces moments j’ai honte, très honte) … si les établissements sont mixtes on est mélangé avec les garçons …

_ …

_ … oui c’est pas facile la France, vous avez de la chance de vivre dans un pays musulman

_ … Oui al hamdoulillah, qu’Allah vous vienne en aide

hijra

Bien évidemment pour elles cet acte d’enlever son voile en présence d’hommes est tout simplement inconcevable voire impensable. Et quelle fut ma surprise lorsque j’eu cette même conversation avec la fille d’une sœur agé seulement de 10ans. La petite m’a répondu avec simplicité « alors si c’est comme ça autant ne pas aller à l’école, si j’étais vous je préfererais ne pas aller à l’école plutot que d’avoir à subir cela » .

Je vous avoue que quand j’ai vu à quelle point cela est sortie naturellement de sa bouche et à

quel point c’était évident pour elle, je me suis posée des questions car moi aussi j’ai fait partie de celle pour qui il était si « facile d’enlever son voile ». Combien d’entre nous ont pensé à arrêter l’école ou à étudier à distance afin de pouvoir porter son voile ? Pour être honnête ces idées ne m’ont même pas effleuré l’esprit. Pour ma part j’ai directement pris le parti du « je suis obligée d’enlever mon voile, Allah me pardonnera ».

Enfin bref, ces différentes rencontres m’ont fait comprendre à quel point certaines lois d’Allah sont peu ancrées chez nous et difficiles à appliquer dans nos vies tout simplement parce que ce n’est pas la norme en France alors qu’au contraire dans un pays musulman c’est la norme. Et ceux qui ne les appliquent pas sont vus comme étant déviants alors qu’en France nous sommes– nous musulmans qui souhaitons pratiquer notre religion- vues comme déviants (sans parler du complexe d’infériorité présent chez la plupart des musulmans mais ça c’est encore un tout autre sujet)

Pour conclure j’aimerais rassurer les sœurs qui ont peur de quitter la France. Leur dire que les dégâts de la vie dans un pays musulman vont au delà du fait de ne pas porter notre voile et de ne pas pouvoir prier. La vie dans un pays non musulman et en France en particulier a un impact sur notre aqida, sur notre manière de voir et d’accepter les lois d’Allah. On a plus de facilités à accepter une chose lorsqu’elle est répandue autour de nous. On est influencé positivement à faire le bien et à le voir comme bien de manière générale. Je vois certains d’entre vous venir « oui mais dans les pays musulmans aussi y’a des péchés et ils ne sont pas parfaits etc etc ». Alors oui c’est vrai, au départ on est déçu on s’attendait à vivre avec des musulmans avec la foi forte, loin des péchés etc. Mais ensuite avec le temps on comprend qu’être entouré de musulmans pécheurs est toujours mieux que d’être entouré de mécréants et encore pire de mécréants clairement hostiles à notre religion et qui nous oppriment dans notre pratique de l’islam. Pour ma part j’ai vite fait mon choix et appris à vivre parmi ces musulmans qui ne correspondaient pas à mes attentes premières et je remercie Allah pour ce bienfait. Et dites moi y’a-t-il plus grand bien que la foi ? Et y’a-t-il plus grand mal que l’association à Allah et la mécréance ?

Je demande à Allah de nous faciliter son adoration et de nous faciliter la hijra.

ailevetoi
Musulmane. Compréhensive. Ambitieuse. Curieuse. Passionnée. Oumi Salam est mon prénom de naissance. Loin d'être mère de la paix, j'espère tout de même vous donner les clés pour avoir la paix intérieur.

4 commentaires

  1. As-salaam aleyki wa rahmatuLLAH , je tenais juste à te dire que ça fait du bien de voir qu\\’il existe encore des soeurs qui sont pas là à pointer les erreurs des pays musulmans pour justifier leurs propres erreurs et qui savent faire la part des choses : \\ »Mais ensuite avec le temps on comprend qu’être entouré de musulmans pécheurs est toujours mieux que d’être entouré de mécréants et encore pire de mécréants clairement hostiles à notre religion et qui nous oppriment dans notre pratique de l’islam. Pour ma part j’ai vite fait mon choix et appris à vivre parmi ces musulmans qui ne correspondaient pas à mes attentes premières et je remercie Allah pour ce bienfait. Et dites moi y’a-t-il plus grand bien que la foi ? Et y’a-t-il plus grand mal que l’association à Allah et la mécréance ?\\ » J\\’ai absolument rien à rajouter excepté : Qu\\’ALLAH ne nous égare pas après nous avoir guidé et qu\\’Il nous permette de voir le bien comme un bien & de le suivre et de voir le mal comme un mal & de s\\’en écarter. Baaraka ALLAH u fiki !
  2. Selem aleyki wa rahmatullah, très beau texte Allahuma barik mais je tenais quand même a dire une chose, certe la France n\’est pas un pays musulman et notre foi est mise a dure epreuve ici, mais al hamdulillah ici l\’acces a la sciences grace au audio, au livre des grand shouyoukh de la sunnah traduit en Français ect… est une ni3ma pour nous. Alors que dans certains pays du maghreb ou autre pays musulman, le peuple a vecu dans les \ »traditions\ » peu de gens s\’interesse a l\’etude de leurs religion (qu\’Allah nous facilite et augmente notre science). Je me dit que peut etre si j\’était né dans mon pays d\’origine j\’aurais pu baigner dans les traditions et completement m\’éloigner du haqq a cause des innovations Allahu musta3an. Malgrés tout, le fait qu\’on ai vecu en France (ce que j\’admet de pas etre le top pour notre din) nous a quand meme permis d\’etudier un peu notre din al hamdulillah a3la koli hal. En tout cas Qu\’Allah nous facilite la Hijrah
    1. Amiin !
      Réponse de l’auteur du témoignage :
      BarakAllah fik ma soeur, certes dans nos pays d’origines la plupart des gens sont baignés dans les traditions etc mais aujourd’hui la science via les audios est disponible partout à partir du moment où l’on possède une connexion internet. Allah sait mieux ce qui ce serait produit si on avait grandi dans nos pays d’origine mais notre guidée n’est pas liée au fait que l’on vive en France mais elle est une grâce d’Allah sur nous et cette même grâce aurait pu nous atteindre en ayant grandi dans nos pays d’origine. D’ailleurs la plupart des jeunes dans nos pays sont francophones donc sont à même de comprendre les audios traduis en langue française et beaucoup également étudient et comprennent l’arabe littéraire même s’ils ne le parlent pas forcément. Bien que les gens dans beaucoup de pays musulmans soient plongés dans les bidaa et éloignés du haqq il n’empêche que les gens en France sont carrément pour beaucoup dans le koufr, l’athéisme et ce genre de choses ce qui est encore pire. Et n’oublions pas qu’il existe quand même des savants sur la vérité dans les pays musulmans notamment l’Algérie et le Maroc même si on en entends très peu parlé. On remercie Allah dans tous les cas de nous avoir guidé des ténèbres vers la lumière de l’islam et de la sunnah.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ